Des patrons intéressés par la présidence du CD&V

Faites place aux candidats à la présidence du CD&V. Officiellement, personne n’est en lice pour remplacer Wouter Beke qui a quitté son poste cette semaine pour devenir ministre du Bien-être au gouvernement flamand. Cindy Franssen et Griet Smaers, issues du groupe des douze apôtres chargés cet été d’analyser la défaite historique du parti, assurent l’intérim. Jusqu’à ce qu’on retrouve probablement un homme aux commandes. Hilde Crevits aurait pu être la femme de la situation mais elle a préféré rester au gouvernement flamand.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct