Prix Nobel de la paix: pourquoi l’échec de Greta Thunberg était prévisible

Prix Nobel de la paix: pourquoi l’échec de Greta Thunberg était prévisible
Reuters

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a été récompensé du Prix Nobel de la paix. Les lauriers échappent donc à Greta Thunberg, qui était pourtant la favorite des bookmakers.

Le prix Nobel de la paix attribué au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed

Déjà distinguée par le « Nobel alternatif » (le Right Livelihood) et un prix d’Amnesty International, la jeune fille, âgée de 16 ans, tenait la corde sur les sites de paris en ligne avant l’attribution de la plus prestigieuse de toutes les récompenses vendredi à Oslo. Elle-même était ouverte à cette idée… « Cela amènerait au mouvement une reconnaissance, une force et le rendrait plus général encore », avait-t-elle confié à la Radio télévision suisse (RTS).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct