Margaret Atwood, l’écrivaine écarlate

A 80 ans, Margaret Atwood est une star féministe.
A 80 ans, Margaret Atwood est une star féministe. - D.R.

Depuis le succès incroyable de La servante écarlate, la série télé avec Elizabeth Moss, la Canadienne Margaret Atwood, a atteint un statut de rock-star. A 80 ans le 18 novembre, c’est original. C’est elle qui a écrit le roman dont on est tiré cette série, et dont les personnages de servantes sont devenus des icônes des manifestations féministes, particulièrement dans le monde anglo-saxon.

La servante écarlate, c’est, en anglais, The Handmaid’s Tale. La Servante raconte son histoire. Celle d’une femme fertile utilisée comme mère à répétition dans un monde, les Etats-Unis, transformé en Galaad, une théocratie puritaine où les hommes ont tout à dire, sur base de la Bible, les Tantes, des femmes, qui acceptent cette dictature mâle, leur servant de courroies de transmission. Les Servantes sont habillées de capes rouges et d’une coiffe blanche dont les bords forment des œillères. C’est cet habit que portent certaines manifestantes dans des marches féministes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct