Communautés positives: je «like», tu partages, ils donnent

L’enlèvement au Nigeria de 276
lycéennes par les islamistes de Boko Haram avait déclenché une vague internationale de soutien véhiculée par le hashtag #BringBackOurGirls, relayée par Michelle Obama.
L’enlèvement au Nigeria de 276 lycéennes par les islamistes de Boko Haram avait déclenché une vague internationale de soutien véhiculée par le hashtag #BringBackOurGirls, relayée par Michelle Obama. - D.R.

Les réseaux sociaux sont devenus un champ clinique sans bornes. Tout s’y exprime : ses joies, ses angoisses, ses coups de gueule, ses passions, ses rages, ses haines. Un partage de soi aux allures de confessionnal, où se juxtaposent des egos. L’histoire de ces espaces virtuels démontre également qu’ils sont aussi des chambres d’écho pour de grandes causes, où naissent de grands élans de solidarité et des rassemblements puissants.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct