Côté Région: 120 amendes infligées depuis 2016

Comme écrit plus haut, c’est avant tout à la Région que revient la tâche de faire appliquer sa propre ordonnance, qui impose entre autres aux hébergeurs Airbnb de déclarer leur activité auprès de l’administration, d’obtenir une attestation de sécurité incendie, ou encore de se plier à une série de contraintes en matière d’aménagement intérieur. Depuis l’entrée en vigueur du texte en 2016, les huit agents de contrôle régionaux dédiés à la tâche ont infligé 120 amendes pour « non-enregistrement », pour un montant global avoisinant les 200.000 euros, selon les chiffres du cabinet du ministre-président Rudi Vervoort (PS). Reste qu’il pourrait y avoir prochainement du changement au niveau du texte en question. Sur demande d’Airbnb, qui juge les contraintes régionales disproportionnées, la Commission européenne s’est effectivement penchée sur l’ordonnance et est parvenue aux mêmes conclusions. Questionné sur une possible adaptation du cadre au regard de ce jugement, le ministre-président avait au printemps dernier évoqué une possible adaptation sur la base d’une évaluation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct