France: une droite sans oxygène à la recherche d’un intendant

( de gauche à droite) Julien Aubert, Christian Jacob et Guillaume Larrive.
( de gauche à droite) Julien Aubert, Christian Jacob et Guillaume Larrive. - AFP

Il fut un temps où les ténors se déchiraient pour décrocher la chefferie de la droite et celle de la gauche. C’était le temps, en 2012, de la guerre Copé-Fillon pour les uns, ou celui, en 2008, de la lutte Royal-Aubry pour les autres. L’enjeu était de taille : celui ou celle qui emportait alors les clés d’un des deux partis dominants de la vie politique prenait une option pour l’élection élyséenne qui suivrait.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct