Le choix des Tunisiens: entre Karoui l’homme d’affaires et Saied le juriste

Des supporters de Nabil Karoui manifestent dans la rue ce vendredi à Bizerte.
Des supporters de Nabil Karoui manifestent dans la rue ce vendredi à Bizerte. - Reuters

La longue séquence électorale que traverse la Tunisie depuis plus d’un mois s’achèvera dimanche par le second tour de la présidentielle qui doit opposer Kais Saied (18,8 % au premier tour) et Nabil Karoui (15,4 %) Deux profils que tout oppose.

Des affaires à la politique

Nabil Karoui, l’homme d’affaires à la tête d’un petit groupe international de sociétés de communication et de publicité, ainsi que d’une chaîne de télévision, Nessma TV, a été de tous les arrangements avec le pouvoir depuis les années 2000 : monopole de l’affichage publicitaire et reportages de commande sur Nessma sous l’ancien régime, coartisan de la conquête de la Présidence par Béji Caïd Essebsi, élu en décembre 2014, jusqu’à être membre de son parti Nidaa Tounes, théoricien et communicant de l’alliance entre Nidaa Tounes et Ennahda, le parti islamo-conservateur de Rached Ghannouchi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct