Equateur: la capitale est mise sous couvre-feu et contrôle militaire

Equateur: la capitale est mise sous couvre-feu et contrôle militaire
Reuters

Confronté à la pire crise de son mandat, le chef de l’Etat, élu en 2017, a annoncé sur Twitter l’entrée en vigueur à 15h (20h GMT) de cette mesure dans la capitale et ses alentours, où il a également ordonné la mise en place d’un contrôle militaire.

Il avait déjà transféré, lundi, le siège du gouvernement à Guayaquil (sud-ouest), tandis que l’état d’urgence avait été décrété pour 60 jours et que 74.000 militaires et policiers avaient été déployés.

« Après un processus de consultation avec les communautés, organisations, peuples, nationalités et organisations sociales, nous avons décidé de participer au dialogue direct » avec Lenin Moreno, a déclaré samedi dans un communiqué, avant l’établissement du couvre-feu à Quito, la Confédération des nationalités indigènes de l’Equateur (Conaie).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct