L’économiste Maarten Goos: «L’Europe doit mettre à niveau son modèle social»

La pression salariale exercée par des négociations efficaces peut inciter les entreprises à investir dans la formation des travailleurs et les nouvelles technologies et ainsi à créer des emplois bien rémunérés.
La pression salariale exercée par des négociations efficaces peut inciter les entreprises à investir dans la formation des travailleurs et les nouvelles technologies et ainsi à créer des emplois bien rémunérés. - Belga.

Notre modèle économique et social est confronté à d’importants défis, qu’il s’agisse du développement durable, du rôle de l’Etat, du bonheur ou de l’avenir du travail. Comment y répondre ? C’est sur ce thème que l’Institut culturel italien de Bruxelles a programmé, cet automne, quatre soirées-débats au palais des Beaux-Arts. La deuxième, qui a lieu ce mardi, traitera du rôle de l’Etat, notamment face aux changements du monde du travail – un thème qu’étudie le professeur Maarten Goos de l’Université d’Utrecht, qui dialoguera avec sa consœur Maria Savona, de l’Université du Sussex. Pour les lecteurs du Soir, Maarten Goos esquisse les contours du « nouveau contrat social » qu’il appelle l’Europe à mettre en place.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct