«Au-delà de l’Espace économique européen, ouvrir la voie à la libre circulation de la connaissance»

«Au-delà de l’Espace économique européen, ouvrir la voie à la libre circulation de la connaissance»
Pierre-Yves Thienpont

Le marché du travail belge a un besoin urgent de profils hautement qualifiés. Afin de répondre à cette exigence, les talents internationaux sont indispensables. Cependant, actuellement, les chercheurs et étudiants ressortissants de pays non membres de l’Espace économique européen (EEE) sont confrontés, en Belgique, à des obstacles administratifs et juridiques qui entravent inutilement leur accès au séjour et au marché du travail, au détriment de l’attractivité et, dès lors, de l’économie du savoir. En cause ? La transposition inadéquate de la directive 2011/98/UE sur le permis unique ainsi que la non-application de la directive 2016/801/UE relative à l'entrée et au séjour des ressortissants des pays tiers.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct