France: la fin programmée des Républicains

Pour Christian Jacob, le nouveau président des Républicains, il y aura fort à faire pour la survie de son parti entre le libéralisme de Macron et le populisme de Le Pen.
Pour Christian Jacob, le nouveau président des Républicains, il y aura fort à faire pour la survie de son parti entre le libéralisme de Macron et le populisme de Le Pen. - EPA-EFE

Par Xavier Mabille d’abord, par mes lectures aussi, j’ai été vacciné contre la tentation de faire des pronostics. Comme Descartes, l’Histoire s’avance masquée, et l’on a toutes les chances d’être démenti si l’on prétend savoir de quel enfant elle accouchera. Pourtant, je ne résiste pas au plaisir de tirer une prédiction d’un livre dont j’achève la lecture, et dont l’auteur, plus rigoureux que moi, s’abstient, lui, de se projeter dans l’avenir. Je veux parler de L’archipel français, de Jérôme Fourquet, qui me conduit à faire ce pari : dans 20 ans, le parti des Républicains, en France, aura disparu, ou ne sera plus qu’une chapelle insignifiante comme l’est aujourd’hui la formation centriste UDI.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct