Catalogne: pourquoi Puigdemont n’a pas été arrêté à Bruxelles

Carles Puigdemont a participé, mardi à Bruxelles, à une manifestation catalane dénonçant les verdicts prononcés à Madrid.
Carles Puigdemont a participé, mardi à Bruxelles, à une manifestation catalane dénonçant les verdicts prononcés à Madrid. - Belga.

Il est arrivé libre, il a pris la parole et est reparti libre. Lundi matin, dans le sillage du verdict de la Cour suprême espagnole, l’ancien président catalan indépendantiste apprenait qu’il faisait l’objet d’un nouveau mandat d’arrêt européen (MAE). Quelques heures plus tard, il prenait la parole à Bruxelles pour commenter ce verdict.

Mais Carles Puigdemont n’a pas été arrêté par la police. Pourquoi ? Parce que les choses ne sont pas aussi simples et rapides avec un tel mandat d’arrêt. « La procédure est longue et lente », confirment plusieurs avocats. Le parquet de Bruxelles doit d’abord analyser les termes du mandat arrivé mardi et rédigé en... espagnol.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct