Trouver l’argent pour la transition écologique

Les Bruxellois Sevan Holemans, Hadrien Velge et Thibault Fastenakels ont créé Le champignon de Bruxelles. «
Au départ, nous avions un petit souci avec le monde de l’argent et de la réussite.
» Aujourd’hui, la coopérative emploie huit personnes.
Les Bruxellois Sevan Holemans, Hadrien Velge et Thibault Fastenakels ont créé Le champignon de Bruxelles. « Au départ, nous avions un petit souci avec le monde de l’argent et de la réussite. » Aujourd’hui, la coopérative emploie huit personnes. - D.R.

Pour assurer la transition de notre société vers un modèle plus respectueux de l’environnement et de l’être humain, il va falloir de l’argent. Beaucoup d’argent. Une grande partie viendra de la réorientation d’investissements et de dépenses publiques et privées non durables – des subventions aux énergies fossiles, par exemple – vers des politiques plus respectueuses de l’environnement et de la société. Mais il faudra aussi trouver de l’argent frais, notamment pour lancer les entreprises émergentes. Là aussi, certaines pistes sont connues. L’une d’entre elles est de mobiliser l’épargne « citoyenne », l’argent que les particuliers investiraient dans des activités plus « vertes » plutôt que de le laisser dormir sur un compte d’épargne, dans une banque ou un fonds d’investissement qui l’utilise sans contrôle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct