Carrie Lam: «A Hong Kong, pas de concessions face à la violence»

A Hong Kong, les manifestants ne désarment pas.
A Hong Kong, les manifestants ne désarment pas. - AFP.

C’est ce mercredi que la cheffe du gouvernement de Hong Kong Carrie Lam doit prononcer son discours de politique générale annuel. Tous ceux qui espéraient qu’elle profiterait de la rentrée parlementaire pour faire un geste de conciliation envers les protestataires qui battent le pavé depuis le mois de juin risquent d’être déçus.

Mme Lam a en effet indiqué mardi qu’elle centrerait son discours sur des projets d’accès à la propriété foncière et immobilière. Les autorités de Pékin répètent en boucle que c’est le manque de logements abordables et les problèmes d’emploi qui sont la cause profonde du soulèvement social à Hong Kong, ignorant les revendications politiques mises en avant depuis des mois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct