La Grèce qui rit et l’Allemagne qui pleure, vraiment?

La pauvreté fait toujours des ravages à Athènes.
La pauvreté fait toujours des ravages à Athènes. - REUTERS.

1

La Grèce, nouvelle « locomotive » européenne ?

Outre-Rhin, l’industrie est entrée en récession. Les grands instituts de conjonctures allemands ne tablent plus que sur une croissance d’un demi-pourcent cette année ; et à peine supérieure au pourcent en 2020. Au contraire, le secteur industriel grec affiche la forme, selon l’indice PMI de la société d’informations économiques Markit. Cet indice résume l’évolution de la production, de l’emploi, du carnet de commandes et des prix d’achat et de vente ; le seuil de 50 marque la frontière entre expansion et contraction de l’activité. Le PIB grec devrait croître, en termes réels, de 1,6 % cette année ; et de 2 % l’an prochain – à un rythme nettement supérieur à la moyenne de la zone euro (1,2 %).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct