Nous avons vu «The Irishman», un film-somme sur la pègre US, un chef-d’œuvre signé Martin Scorsese

Le film propose une brochette d’acteurs d’une puissance minérale rare
: De Niro, bien sûr, pour des retrouvailles haut de gamme, 24 ans après «
Casino
». Joe Pesci sortant de sa retraite pour livrer une prestation puissante et Al Pacino qui enfin s’intègre à l’univers scorsesien avec panache.
Le film propose une brochette d’acteurs d’une puissance minérale rare : De Niro, bien sûr, pour des retrouvailles haut de gamme, 24 ans après « Casino ». Joe Pesci sortant de sa retraite pour livrer une prestation puissante et Al Pacino qui enfin s’intègre à l’univers scorsesien avec panache. - DR.

Le moment était exceptionnel mardi soir à Lyon : faire partie des quelque 2.000 spectateurs ayant le privilège de découvrir « The Irishman », le nouveau film de Martin Scorsese, sur grand écran. Exceptionnel à plus d’un titre. Premièrement parce que « The Irishman », produit par Netflix, est destiné à la plateforme et excepté quelques projections d’usage en salle aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne pour la course aux Oscars, le film sera visible partout dans le monde dès le 27 novembre, via le géant du streaming.

Deuxièmement, parce que « The Irishman » est une grande œuvre, l’histoire de la chute d’un homme, thématique centrale dans l’œuvre de Scorsese. Et une grande œuvre, ça se voit sur grand écran.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct