Des chercheurs mesurent l’ineffable: le bonheur d’une nation

Des chercheurs mesurent l’ineffable: le bonheur d’une nation
USA Today Sports/Reuters

Nous aimons que la vie soit remplie de sourires, de baisers, de rires et de musique, adoucie par les vacances (et le chocolat). L’argent ne fait pas partie de nos principaux désirs. Il arrive après la nature et le sexe, lui-même précédé du printemps. Tels sont les mots que nous associons au plaisir de vivre : les maillons du bonheur qui nous a bercés durant les années 1820 puis durant la Belle Epoque, après les deux guerres mondiales et encore au début des années 2000.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct