«Les conditions de travail dans les secteurs féminins se sont détériorées plus vite»

ENTRETIEN

A partir de 2009, un basculement s’opère : le nombre de femmes en invalidité dépasse pour la première fois le nombre d’hommes invalides. Depuis lors, le différentiel ne fait que s’accentuer. Globalement, en 20 ans, le taux d’invalidité des femmes a plus que doublé passant de 4,3 % à 10,1 %, là où le taux masculin n’a augmenté que de 5,5 % à 7 %. Laurent Vogel est chercheur à l’Institut syndical européen et donne cours à l’ULB. Il mène des recherches sur la dimension de genre en santé au travail.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct