Haïti dit adieu à 15 ans de missions de l’ONU

Les protestations antigouvernementales sont quotidiennes en Haïti. C’est dans ce contexte tendu que l’ONU quitte le pays.
Les protestations antigouvernementales sont quotidiennes en Haïti. C’est dans ce contexte tendu que l’ONU quitte le pays. - EPA.

En 2004, alors que Haïti était en plein marasme politique et social après le départ forcé d’un président Aristide devenu de plus en plus autoritaire, l’ONU décidait d’y déployer une Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti. Il s’agissait notamment d’éviter qu’un chaos total pousse des centaines de milliers de Haïtiens à fuir vers les USA…

A son apogée, la Minustah a employé plus de 9.000 Casques bleus et policiers, auxquels s’ajoutaient 1.700 fonctionnaires civils et diplomates. En 2017, elle avait été remplacée par la Minujusth (Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti).

Or, ce mardi, le Conseil de sécurité de l’ONU a formellement mis fin à 15 années d’opérations de paix dans ce petit pays des Caraïbes. La présence de l’ONU sera désormais réduite à un petit Binuh (Bureau intégré des Nations unies en Haïti) chargé de conseiller le gouvernement.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct