Des débuts compliqués pour Kemar Roofe à Anderlecht: «Je ne suis pas Superman»

©News
©News

Avec ses chaussettes rabaissées qui rappellent autant Thomas Müller du Bayern Munich que les années 80, Kemar Roofe n’est pas passé inaperçu en faisant ses débuts au Sporting d’Anderlecht. D’autant qu’ils étaient attendus. Alors que l’attaquant de 26 ans a signé son contrat le 6 août, il a fallu attendre le 25 septembre pour le voir sur une pelouse belge en compétition officielle. La faute à une blessure à la cheville (NDLR : pas son seul coup d’arrêt en 2019 puisqu’il n’avait disputé que quatorze matches -2 buts- lors des six premiers mois de l’année avec Leeds) qui a nécessité plusieurs semaines aux soins avant de pouvoir découvrir ses coéquipiers sur les pelouses de Neerpede. Puis faire le grand saut à l’occasion du seizième de finale de Coupe de Belgique dans l’antre surchauffé du Beerschot. Depuis lors, l’ancien disciple de Marcelo Bielsa n’a plus quitté le statut de titulaire au RSCA.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct