Valéry Giscard d’Estaing: «C’est moi qui ai inventé le Brexit»

Valéry Giscard d’Estaing: «C’est moi qui ai inventé le Brexit»
Reuters

A 93 ans, Valéry Giscard d’Estaing conserve toute son agilité mentale et sa volonté de peser sur l’actualité. Lorsque, mercredi passé, il reçoit les journalistes, il a déjà un titre en tête : « C’est moi qui ai inventé le Brexit », déclare-t-il, en contemplant la surprise sur le visage de ses interlocuteurs.

L’ancien président français précise tout de suite sa pensée. Lorsque, au début de la précédente décennie, il présidait la Convention qui a élaboré la Constitution de l’Union européenne, il a rédigé l’article qui permettait à un Etat membre de sortir du club. Si la Constitution a échoué, notamment en raison de son rejet par la France lors du référendum de 2005, l’article en question a été conservé dans le nouveau traité. Il s’agit aujourd’hui du célèbre article 50, qui permet au Royaume-Uni de sortir de l’UE.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct