Jan Bakelants: «Dans le sport pro, on est vite oublié»

Jan Bakelants: «Dans le sport pro, on est vite oublié»

Plus jamais il n’épinglera de dossard au départ du Tour de Lombardie, classique des feuilles mortes sur lesquelles il a trop souvent glissé. Jan Bakelants a mis un point final à sa saison 2019 dans la descente du col de Sormano, samedi dernier, étant victime d’une chute là où il avait déjà frôlé le pire deux ans plus tôt (fractures de vertèbres et côtes). Le Flandrien espère, surtout, que le rideau n’est pas brutalement tombé sur sa carrière pro, dans le crépuscule de l’été lombard. À 33 ans, l’ancien maillot jaune du Tour (2013 en Corse) ne sait pas de quoi son avenir sera fait. « La seule certitude est que Sunweb n’a pas souhaité prolonger mon contrat », explique le natif d’Audenarde. Pour l’heure, il soigne blessures et brûlures dans la douce chaleur du cocon familial, où il peut chouchouter ses deux enfants. Jan Bakelants ne peut, ne veut croire à une fin de parcours. « Je serai encore pro la saison prochaine… » Entretien avec un indécrottable optimiste.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct