Spores de haut niveau

Spores de haut niveau
Pierre-Yves Thienpont.

Fini de pester sur les alternances de crachin, de rares éclaircies et de drache de ce début du mois d’octobre ! OK, il faut sortir armé d’un parapluie, encapuchonné dans un K-way ou à tout le moins emballé dans un imper. Mais pendant ce temps, grâce à cette humidité ambiante, tout un peuple éclôt dans les prairies et les bois : rosés-des-prés, bolets, cèpes, chanterelles, lactaires, lépiotes, pleurotes, trompettes-de-la-mort et autres pieds de mouton, sans oublier les truffes… Et ça, c’est une des raisons d’aimer l’automne, leur saison préférée – pas la seule puisqu’il y a aussi des champignons au printemps (morilles, entolomes ou mousserons), en été (cèpes, bolets et girolles principalement) et en hiver (truffes noires, cèpes de Bordeaux ou oreilles de Juda, par exemple).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct