Accord sur le Brexit: let it be…

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président français Emmanuel Macron saluent la conclution de l’accord sur le Brexit.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président français Emmanuel Macron saluent la conclution de l’accord sur le Brexit. - JOHANNA GERON/AFP

Lorsqu’est apparu jeudi matin « Accord sur le Brexit » sur nos écrans, c’est l’émotion d’abord qui s’est emparée de nous. Nous y voilà donc. Soudain, ce départ qui s’était transformé en un vaudeville avec de piètres acteurs et des portes de parlements qui claquent, devenait réalité. Et cela provoquait durant un court instant la stupéfaction, la tristesse, comme un sentiment de défaite mais surtout de perte. Comme si nous avions stupidement espéré que ces négociations allaient durer toujours, permettant de conserver « par défaut » le Royaume-Uni dans l’Union européenne, faute pour lui de réussir à s’en détacher.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct