Acid Arab: Maghreb on the beat

Acid Arab est toujours en voyage sur le pourtour méditerranéen, mais multipliant les escales plus lointaines.
Acid Arab est toujours en voyage sur le pourtour méditerranéen, mais multipliant les escales plus lointaines. - d.r.

Mélanger en musique deux cultures sans que l’une ne phagocyte l’autre ou qu’on tombe immédiatement dans le cliché est un art compliqué. Certaines symbioses s’imposent cependant d’emblée. Ainsi en va-t-il de l’activiste tunisienne Deena Abdelwahed, saluée l’an dernier par Trax comme étant « l’une des plus prometteuses représentantes de la scène alternative du Maghreb ». L’artiste n’a pas fait mentir le magazine spécialisé : avec Khonnar (prononcez « ronnar »), elle ne nous proposait rien moins qu’un excellent premier album entre électronique et textes engagés.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct