Pour les personnes à mobilité réduite, prendre les transports en commun, une vraie galère

Le statut de «
PMR
» s’applique aux personnes en chaise roulante, aux malvoyants, aux femmes enceintes et aux personnes encombrées par un landau, un colis ou un bagage.
Le statut de « PMR » s’applique aux personnes en chaise roulante, aux malvoyants, aux femmes enceintes et aux personnes encombrées par un landau, un colis ou un bagage. - Mathieu GOLINVAUX

Un homme d’une septantaine d’années peine à monter dans le tram, son trolley rempli de courses le gêne dans les marches étroites. A la station Comte de Flandre, un ascenseur est en panne, sans aucune signalisation. Dans le bus en direction de Bordet, la rampe d’accès est hors-service. Ce sont des exemples parmi tant d’autres des difficultés éprouvées quotidiennement par les personnes à mobilité réduite (PMR) dans les transports en commun bruxellois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct