Le roman dur d’une enfance volée

Isabelle Desesquelles bouscule avec ce roman.
Isabelle Desesquelles bouscule avec ce roman. - Francesca Mantovani.

Réglons d’abord son compte au titre. UnPur. Sans espace entre l’article et le substantif. Pourquoi ? J’avoue ne pas avoir totalement compris. Pour qu’on prononce plutôt « impur » ? Pour que le jeu soit plus évident entre pur et impur ? C’est que Benjamin, l’enfant enlevé, se sent à la fois un pur, à qui on a volé l’enfance. Et un impur, puisque sa proximité avec son Gargouilleur, comme il l’appelle, l’a poussé lui aussi à se sentir des pulsions envers les enfants, auxquelles il résiste difficilement. Peut-être.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct