Le Fantasmestan: quand le Moyen-Orient devient reflet des fantasmes de l’Occident

Le Fantasmestan: quand le Moyen-Orient devient reflet des fantasmes de l’Occident
REUTERS

Une vague d’indignation envers l’opération turque en cours en Syrie a traversé la société inondant nos écrans de télévision et de smartphones : dans ce qui ressemble à un « Allah Akbar ! » collectif, nous avons assisté, pour la première fois depuis la guerre en Irak, à un subit réveil de conscience en faveur d’une cause politique dans une région du Sud !

Si en soi toute mobilisation contre une injustice ou une action militaire est louable sans retenue, le caractère sélectif de cette vague d’indignation par rapport à d’autres conflits dans cette région du monde semble être inquiétant ou pour le moins interpellant.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct