Cryptomonnaie: la Libra n’est pas libre de naître en Europe à ce stade

Cryptomonnaie: la Libra n’est pas libre de naître en Europe à ce stade
Photo News

Il tâtonne, il tâtonne, mais pendant qu’il fait, le G7, le club des sept plus grandes puissances économiques mondiales (Etats-Unis, France, Allemagne, Italie, Canada, Japon, Royaume-Uni), demande à Facebook d’éviter tout geste brusque dans le lancement de sa cryptomonnaie Libra, annoncé pour 2020. C’était le message envoyé dans la nuit de jeudi depuis Washington, où les ministres des Finances de ces pays se réunissaient. Le lendemain, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, est allé plus loin en déclarant que la Libra n’était « pas la bienvenue sur le territoire européen. Nous prendrons des mesures avec les Italiens et les Allemands parce que c’est notre souveraineté qui est en jeu ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct