Christophe Magdalijns est candidat à la présidence de Défi: «Je ne serai pas un hyper-président»

Christophe Magdalijns est candidat à la présidence de Défi: «Je ne serai pas un hyper-président»
Mathieu Golinvaux

Entretien

Christophe Magdalijns ne s’en cache pas : il ne se serait pas lancé dans la course à la présidentielle chez Défi si son ex-mentor, Didier Gosuin, y était allé. « Il était le plus indiqué pour gérer la transition dans ce moment charnière de l’histoire du parti. » Mais l’ancien ministre a confirmé vendredi qu’il resterait en retrait de la vie politique. Il y avait donc une place à prendre face à François De Smet, député fédéral et novice en politique. Ce sera donc une deuxième tentative pour Christophe Magdalijns, qui avait tenté sa chance face à Olivier Maingain et Bernard Clerfayt en 2015.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct