Evo Morales, stop ou encore? La bourgeoisie indienne de Bolivie penche pour «le changement»

Evo Morales, stop ou encore? La bourgeoisie indienne de Bolivie penche pour «le changement»

REPORTAGE

Mardi 15 octobre, pour le dernier meeting à la Paz de Carlos Mesa – le candidat de l’Alliance citoyenne, qui talonne Evo Morales dans les sondages –, la classe sociale moyenne et blanche forme comme toujours le gros des troupes. Mais on aperçoit aussi au milieu de la foule quelques chapeaux melon, l’attribut caractéristique des femmes aymara – l’une des communautés indiennes les plus importantes du pays. Comme les autres participants, ces femmes agitent les drapeaux orange, couleur de l’opposition, et reprennent le slogan « dictature non, démocratie oui ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct