Une vague de perquisitions au sein du groupe Enodia et dans les sociétés de François Fornieri

Une vague de perquisitions au sein du groupe Enodia et dans les sociétés de François Fornieri

Vendredi vers 08h30, le juge d’instruction Frédéric Frenay, un représentant du parquet général de Liège et une dizaine d’enquêteurs de l’Office central pour la Répression de la Corruption (OCRC) se sont invités rue Louvrex à Liège, siège de l’intercommunale Enodia (ex-Publifin) et de plusieurs de ses filiales. Ils ont perquisitionné les bureaux d’Enodia, de Nethys, de la société de services informatiques Win, d’Elicio, de Finanpart, de Voo. Concomitamment, des équipes de l’OCRC ont également visité le siège d’Elicio à Ostende, le domicile de Muriel Targnion à Stembert (Verviers), le centre informatique de Nethys rue FIvé à Seraing, le lieu de résidence de Stéphane Moreau, le domicile de François Fornieri. A Rocourt, plusieurs sociétés de M. Fornieri étaient également visées par cette opération policière d’ampleur : Ardentia, Ardentia Immo, Ardentia Tech, Ardentia Holding, Yima, Bocholtz… Soit, a confirmé le procureur général Christian De Valkeneer, « un total de 21 perquisitions ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct