Pourquoi il vaut mieux être un parent foutraque que parfait

«
Etre mère autrefois, c’était quelque chose d’intuitif alors qu’aujourd’hui, c’est presque devenu une pathologie.
» © D.R.
« Etre mère autrefois, c’était quelque chose d’intuitif alors qu’aujourd’hui, c’est presque devenu une pathologie. » © D.R.

Le bonheur est dans la parentalité. C’est du moins le message qui apparaît derrière les filtres de certaines mères parfaites sur Instagram, qui fondent tout ou partie de leur popularité sur la mise en scène de cette image d’Epinal. Les people aussi participent à l’effort en exposant leur tribu et leur béatitude. Même la téléréalité délaisse les engueulades médiocres pour vanter l’icône de la maternité : une chaîne propriété de M6 a récemment filmé la naissance d’un « bébé téléréalité » et s’apprête à remettre le couvert avec un autre couple, forte du succès de la mini-série (15 millions de vues).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct