Standard: huit jours sous pression pour les Rouches

Standard: huit jours sous pression pour les Rouches

Le champion de Belgique en titre, un demi-finaliste de la dernière Europa League et le grand favori pour succéder à Genk lors de la distribution des prix en mai prochain, tel est le menu corsé du Standard au sortir de la trêve internationale. À Sclessin, personne ne dira évidemment quel est le match le plus important. Ils le sont tous, dans des contextes différents. À commencer par la visite d’une formation limbourgeoise aujourd’hui dirigée par Felice Mazzù. « C’est vrai que notre programme est difficile, mais ce seront de belles rencontres à disputer », soutient Michel Preud’homme. « Contre Genk, nous espérons faire mieux que la saison dernière puisque nous n’avons pas gagné contre cette équipe. Et même si son début de saison est un peu moins prolifique en points malgré la qualité des joueurs présents, c’est une suite logique après la quête du titre, le départ de plusieurs joueurs et un changement d’entraîneur. Chaque coach amène ses principes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct