Un nouveau directoire politique pour orienter le Parlement européen

Emmanuel Macton a profité du sommet pour évoquer les ratés du lancement de la nouvelle Commission avec Ursula von der Leyen.
Emmanuel Macton a profité du sommet pour évoquer les ratés du lancement de la nouvelle Commission avec Ursula von der Leyen. - Belga.

Le Conseil européen qui s’est tenu ces jeudi et vendredi a été l’occasion pour les chefs d’Etat ou de gouvernement de rendre hommage aux deux présidents dont c’était en principe la dernière participation à une réunion du genre : celui du Conseil Donald Tusk, dont le mandat s’achève le 30 novembre (à qui succédera Charles Michel) et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, qui devait achever le sien le 31 octobre prochain. (Lire ci-contre.) Devait, car depuis mercredi, il est officiel que la nouvelle Commission von der Leyen ne sera pas investie comme prévu la semaine prochaine par le Parlement européen (PE) : il lui manque encore trois commissaires, les candidats respectifs de Roumanie, Hongrie et France ayant été rejetés par le PE.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct