Le Liban pleure ses forêts réduites en cendres par les incendies

Le Liban pleure ses forêts réduites en cendres par les incendies
AFP

Le Liban pleure mercredi des forêts réduites en cendres au sud de Beyrouth par des incendies ayant touché depuis lundi des zones habitées et qui ont causé d’importants dégâts aux infrastructures, la presse locale déplorant une catastrophe écologique.

Des centaines d’incendies se sont déclarés lundi et le feu a progressé rapidement, menaçant des zones résidentielles en raison d’un vent chaud, surtout dans le Chouf -l’une des principales régions touchées avec le massif d’Iqlim al-Kharroub. Avec les premières pluies de la saison, les incendies ont été maîtrisées mardi soir selon la ministre de l’Intérieur Raya el-Hassan, même si mercredi matin des feux sporadiques ont été rapportés par l’agence de presse officielle libanaise dans certains secteurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct