Brexit: l’Union européenne attend que Londres lui communique ses intentions

Brexit: l’Union européenne attend que Londres lui communique ses intentions

Le « super samedi », comme l’avaient appelé les Britanniques, a finalement tourné court. Ce jour était censé être, selon une loi britannique, la dernière date où le gouvernement de Boris Johnson devait soumettre et faire adopter un accord sur la sortie de l’UE. A défaut, la loi Benn, du nom du député travailliste Hillary Benn qui en a été l’auteur, oblige le gouvernement à demander à l’UE un nouveau report du Brexit.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct