Présidence du MR: renouer avec les militants, la priorité des candidats

Ne vous fiez pas trop aux sourires
: c’est bien en concurrents que tous se présentent à la présidence du MR. Même s’ils partagent, bien sûr, certaines ambitions. © Jean-Marc Quinet / Reporters.
Ne vous fiez pas trop aux sourires : c’est bien en concurrents que tous se présentent à la présidence du MR. Même s’ils partagent, bien sûr, certaines ambitions. © Jean-Marc Quinet / Reporters.

A partir de lundi, les 22.000 membres du MR recevront le bulletin de vote qui leur permettra de choisir leur candidat préféré à la présidence (dépouillement le 12 novembre). Et ce, parmi les cinq prétendants en lice : Denis Ducarme (Thuin), Georges-Louis Bouchez (Mons), Philippe Goffin (Crisnée), Christine Defraigne (Liège) et Clémentine Barzin (Bruxelles). A cette occasion, nous leur avons demandé quelle était leur priorité absolue pour le MR. Nous les avons ensuite questionnés (lire ci-dessous) sur leur principale force pour gagner l’élection et, a contrario, leur faiblesse.

S’ils sont concurrents dans ce scrutin, il est au moins un élément qui les rassemble : la volonté de renouer avec les militants. Tous les cinq en feront une priorité s’ils sont élus président. Chacun avec ses nuances.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct