L’imagerie populaire, le fil noir jaune rougede l’histoire belge

Carte postale de 1916
: «
Le drapeau de la revanche
». Dessinée par Giorgio Kienerk.
Carte postale de 1916 : « Le drapeau de la revanche ». Dessinée par Giorgio Kienerk. - Collection particulière.

C’est un livre noir jaune rouge, évidemment. Admirez les affiches et dessins ci-contre, les trois couleurs sont dominantes. Un livre belgicain ? Pas vraiment. Il n’y a pas de thèse dans la recherche d’Eric Van den Abeele. Juste le plaisir de raconter l’histoire belge à travers l’affiche politique, le dessin de presse, toutes les représentations iconographiques de l’imagerie populaire. Et les trois couleurs sont dominantes. Mais il n’y a pas qu’elles : tout n’est pas à la gloire du pays, il y a aussi de la propagande flamingante, des caricatures en noir et blanc et méfiez-vous : les rexistes de Degrelle utilisaient aussi le noir jaune rouge…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct