Au Sud-Liban, la colère gronde contre les partis chiites Amal et Hezbollah

Entre 2.000 et 3.000
personnes réunies sur la place El Alam de Tyr, c’est une première dans cette ville.
Entre 2.000 et 3.000 personnes réunies sur la place El Alam de Tyr, c’est une première dans cette ville. - Chloé Domat.

reportage

Dimanche matin, entre 2.000 et 3.000 personnes étaient réunies sur la place El Alam de Tyr, ville côtière du sud. « Le peuple veut la chute du régime », crient-ils à tue-tête. Une première dans cette ville tenue d’une main de fer par les deux grands partis chiites libanais : le Hezbollah et Amal. Soutenu par l’Iran – et doté d’une milice armée –, le Hezbollah est l’acteur politique le plus puissant au Liban. C’est aussi un monstre sacré qui suscite l’admiration et la crainte pour avoir combattu Israël à plusieurs reprises.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct