Le pedigree douteux des députés Vlaams Belang

Le groupe Vlaams Belang à la Chambre est aujourd’hui fort de dix-huit représentants. © Belga.
Le groupe Vlaams Belang à la Chambre est aujourd’hui fort de dix-huit représentants. © Belga.

Affaires courantes obligent, c’est dans une relative discrétion que les députés du Vlaams Belang ont commencé leur mandat. Relative car, en juin dernier, leur prestation de serment s’est retrouvée mouvementée. L’arrivée de quinze nouveaux élus d’extrême droite (au lieu de trois sous la précédente législature) n’a pas manqué de choquer le reste de l’hémicycle. Toutes les autres formations politiques avaient demandé à leurs députés de porter un signe distinctif d’opposition à cette idéologie. Le président de la Chambre par intérim, Patrick Dewael, avait aussi choisi de ne pas monter à la tribune et de gérer l’événement depuis sa place de député, histoire d’éviter que le sulfureux Dries Van Langenhove, fondateur du mouvements aux éléments racistes Schild & Vrienden, siège à son côté.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct