Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète

<span>Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète</span>

Gurshad Shaheman livre ici une série de témoignages recueillis dans le Maghreb, en Syrie, en Irak… Tous évoquent les questions de genre auxquelles se superposent les risques et les angoisses de l’exil pour ces personnes brimées, emprisonnées, torturées.

Les témoignages sont forts et se superposent régulièrement grâce à un travail impressionnant sur le son qui entoure les quatorze comédiens immobiles et parlant le plus souvent les yeux fermés. Avec toujours une mise à distance qui refuse de basculer dans l’émotion.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct