Belges en Syrie: trois femmes et leurs enfants tentent de forcer leur rapatriement

Belges en Syrie: trois femmes et leurs enfants tentent de forcer leur rapatriement

Les avocats Abderrahim Lahlali et Mohamed Ozdemir veulent contraindre l’État belge à rapatrier de Syrie un combattant blessé, trois mères et leurs dix enfants. L’affaire sera examinée mercredi de la semaine prochaine, a indiqué lundi à l’agence Belga Me Lahlali, confirmant ainsi une information de la presse flamande.

Les avocats représentent trois femmes de membres de l’EI – Nadia Baghouri, Jessie Van Eetvelde et Sabah Hammani –, le combattant Adel Mezroui et dix enfants âgés de six mois à sept ans. Les femmes et enfants se trouvent dans le camp d’Al-Hol, soit à l’extérieur de la zone tampon contrôlée par la Turquie, tandis qu’Adel Mezroui est détenu dans la prison kurde d’Al-Hasakah, sans aide médicale alors qu’il est blessé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct