N25: deux radars tronçons et des contrôles de vitesse pour assurer la sécurité

Les agriculteurs, qui manifestaient ici sur la N25, ont obtenu gain de cause. L’agence de sécurité Vias espère qu’ils ne l’emprunteront qu’en cas d’extrême nécessité.
Les agriculteurs, qui manifestaient ici sur la N25, ont obtenu gain de cause. L’agence de sécurité Vias espère qu’ils ne l’emprunteront qu’en cas d’extrême nécessité. - J.-P. D.V.

Les ministres passent, les agriculteurs aussi ! La sécurité routière en Wallonie est passée des mains de Carlo Di Antonio (CDH) à Valérie De Bue (MR) avec, comme conséquence, que la seconde vient de casser la décision du premier d’interdire à partir du premier janvier 2020 la circulation des tracteurs sur la nationale 25 entre Nivelles et Louvain-la-Neuve. Du coup, comme les 36.000 automobilistes qui passent chaque jour par là, les agriculteurs qui le souhaitent pourront toujours emprunter cette route que l’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR) qualifiait pourtant récemment comme la nationale qui compte le plus d’accidents corporels impliquant un tracteur au kilomètre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct