Philippe Close: «Mon intention n’est pas d’interdire les actions d’Extinction Rebellion à Bruxelles»

Place Royale, la manifestation a été tolérée, explique Philippe Close.
Place Royale, la manifestation a été tolérée, explique Philippe Close. - Pierre-YVes Thienpont.

Salle comble, au conseil communal de la Ville, ce lundi. La séance s’est ouverte par une interpellation citoyenne, à plusieurs voix, sur les violences policières. En cause, l’intervention de la police lors d’Extinction Rebellion, le 12 octobre dernier, mais aussi lors d’autres manifestations ou actions citoyennes. « La répression policière n’est pas une réponse, quelle solution nous proposez-vous ? N’attendez pas que des drames se multiplient. On a besoin de sécurité, pas de violence », a lancé l’un des interpellants. Au micro se sont relayés des citoyens engagés dans l’accueil des migrants, des jeunes et seniors manifestant pour le climat…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct