Une réforme des pensions doit être socialement acceptable

Une réforme des pensions doit être socialement acceptable
belga

Les hommes politiques se trompent parfois (pardonnez l’euphémisme). Après tout, ils sont faits du même bois que nous. Mais quand ils annoncent qu’il faut réformer notre système de pensions, ils ont raison.

Tout a changé

Notre premier pilier de pensions s’est construit au lendemain du dernier conflit mondial. La période des « Trente glorieuses » lui a donné sa solidité, en même temps que le « Baby-boom » lui apportait progressivement nombre de cotisants. Aujourd’hui, tout ou presque a changé : les baby-boomers ont terminé leur carrière, l’économie s’est internationalisée, une carrière se bâtit auprès de multiples employeurs (et sous différents statuts) et elle commence parfois plus tard. Et, surtout, le parcours linéaire a laissé place à un cheminement parfois saccadé par la maladie, la parentalité ou le licenciement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct