«Monsieur Close, invoquez l’urgence climatique et joignez-vous à nos débats!»

«Monsieur Close, invoquez l’urgence climatique et joignez-vous à nos débats!»
Photonews.

Monsieur Close,

Comme un bon millier de citoyens belges, nous étions présents le 12 octobre à la manifestation d’Extinction Rebellion afin de demander au Roi de déclarer l’état d’urgence climatique. Aujourd’hui, c’est en tant que parents sidérés et révoltés que nous vous écrivons. Si nous sommes terriblement inquiets pour l’avenir de nos enfants en ce siècle de dérèglement climatique, nous le sommes aussi pour leur perte de confiance progressive face au monde des adultes, des décideurs économiques et des dirigeants politiques.

Déchaînement de violence

Accompagnés ou non de nos jeunes enfants ou venus soutenir nos adolescents, soucieux de notre futur et de celui de nos enfants, nombre d’entre nous participaient pour la première fois à une action de désobéissance civile. Alors que certains, conscients d’être hors la loi étaient prêts à être arrêtés, d’autres pensaient venir soutenir l’initiative en restant dans une zone qui avait été annoncée comme sûre et tolérée par la police. Nul ne s’attendait à faire face à un tel déchaînement de violence.

Dérapages policiers

Que doit-on expliquer aux plus jeunes de nos enfants qui ont assisté au matraquage et au sprayage de personnes pacifiques venues défendre « les arbres, les animaux, les hommes, les femmes et la planète » ? Qu’« Une manifestation n’est jamais évaluée sur son contenu » ?! Quelle capacité auront-ils à l’avenir à faire confiance aux forces de police ayant pourtant pour mission de les protéger, alors que ces dernières ont, sous leurs yeux et sous votre responsabilité, dérapé face à des jeunes et des personnes âgées ?

Préserver la foi

Que doit-on répondre à nos adolescents et jeunes adultes qui, ayant grandi dans un monde déjà bien conscient du changement climatique, se questionnent sur l’inefficacité de la non-violence ? Comment leur expliquer qu’après 30 ans de politique écologique stérile et asservie au système économique, vous les receviez en les agressant alors qu’ils ne font que clamer pacifiquement leur droit à un futur souhaitable ? La façon dont vous les avez traités ce samedi n’ouvre-t-elle pas la voie à une radicalisation violente ? Nous n’osons croire que tel était votre objectif et il est évidemment de notre devoir de parent de continuer à dialoguer avec eux sur ces sujets afin de préserver leur foi en une humanité partagée.

Prévisions apocalyptiques

Monsieur Close, vous avez déclaré l’état d’urgence climatique pour la Ville de Bruxelles. Vous êtes donc conscient de la gravité de la situation. Les derniers rapports du Giec confirment qu’à moins d’un effondrement du système industriel, la température moyenne du monde augmentera au minimum de 4ºC d’ici 2100. Les conséquences pour la vie sur Terre, et donc pour la civilisation humaine, seront incommensurables : régions inhabitables, migrations forcées de plusieurs centaines de millions d’êtres humains, écroulement des écosystèmes incapables de s’adapter à la vitesse des changements, etc. Nos enfants et petits-enfants vivront dans un monde radicalement différent de celui que nous connaissons.

Une jeunesse consciente

Bien que cet état de fait soit largement connu depuis au moins 30 ans (création du Giec en 1988), l’incapacité des adultes, et en particulier du monde politique, à prendre leurs responsabilités et les décisions nécessaires au bien commun des générations futures est un échec patent. Nos enfants le savent. La civilisation industrielle « climato-consciente » a émis plus de gaz à effet de serre que toute l’humanité avant elle ; l’année 2018 établissant encore un record. Comment dès lors leur reprocher leur volonté de nous « ramener sur Terre », et ce par tous les moyens à leur disposition ?

Des mesures d’une envergure inédite doivent aujourd’hui être prises et nous savons que les décisions politiques en vue de mettre celles-ci en œuvre sont difficiles à assumer. C’est notamment pour manifester notre appui de citoyens aux élus qui souhaitent courageusement prendre leurs responsabilités que nous nous sommes rassemblés.

Adapter le dispositif policier

Vous savez que la transition nécessaire demande la mobilisation de toute la société. Pouvons-nous dès lors vous inviter fermement, vous et vos collègues bourgmestres, à adapter les standards d’intervention appliqués par la police lors de toutes les manifestations, de sorte que les services d’ordre soient capables d’adapter leur niveau de (non-)violence à celui auquel ils sont confrontés ? Les regards de certains policiers hésitants et gênés par les ordres reçus et par la disproportion de la violence déployée indiquent qu’un tel changement est possible ; à vous d’écarter ceux qui en seraient incapables.

Unir nos forces

Monsieur Close, la prochaine fois que des assemblées populaires d’Extinction Rebellion se mettront au travail quelque part dans Bruxelles, invoquez l’urgence climatique et joignez-vous à nos débats. Amenez vos enfants et ceux de vos policiers – ils vivront après tout dans le même monde que les nôtres. Vous, vos collègues et vos familles serez les bienvenus ! Parce que comme l’astrophysicien Aurélien Barrau le dit « Il n’est évidemment pas trop tard pour éviter que ce ne soit encore pire ».

*signataires : Jean-Philippe Deckers, Marine Demanet, Maye Vandenbussche, Gauthier Chapelle, Julien Gordenne, Alistair Duperron, Alison Marschner, Matthieu Virot, Guillaume Maudoux, Maxence Logeot, Grégory Wispelaere, Isabelle Godesiabois, Laurent Van Eeckhout, Boris Libois, Pascale Vielle, Séverine Acerbis, Marianne Schoofs, Frédéric Boyer, Laurence Vielle, Stéphane Vanden Eede, Yannick Verstraeten, Kumar Sanjeev, Marjolein Moreaux, Evangelos Koumentakos, Patrick van Male, Laurent Horanyi, Marc Dacosse, Anne-Catherine Pottier, Melanie Munt, Corinne Fontaine, Perrine Thiry, Justine Drabs, Olivier De Schutter, S. Len, Bernard Blumenthal, Laura De Keyzer, Marc Lemaire, Michèle Berger, Eric Joye, Thierry Lallemand, Michael Hulet, Manu Harchies, Aga Dymacz, Manuel Versaen, Timothée Jemine, Catherine Geeroms, Frédéric Chomé, Isabelle Raze, Didier Van Male de Ghorain, Laurence Bernadac, Marie Verstraeten, Thomas Duquesne, Charlotte Marchand, Nicolas Dupont, Jean-François Gheysen, Charlotte Verdin, Stéphane Haegeman, Pierre van Male, Cédric De Lievre, Gaetana Vastamente, Severine De streyker, Mélusine Delferière, Anne Pollet, Arnaud Deflorenne, Christine Kotarakos, Mireille Verboomen, Charlotte Bréda, Denis Jourdain, Gaetan Wtoreck, Dimitri Pochet, Fabienne Rouvroy, Julie Vander Poorten, Olenka Czarnocki, Nicole Di Rupo, Bernard Dieu, Laurence Lievens, Pierre Fastenakel, Nathalie Dhose, Roald Baudoux, Nathalie Simon, Mehdi Kassou, Hélène Pochet, Laurent Lahaye, Christophe Roos, Delphine Masset, Fatiha Elamri, Olivier Bony, José Watelet, Marie Mons, Philippe Salesse, Anastasia Salesse, Bénédicte Grignard, Michael Havenith, Benoit Renneson, Filippo Guerrini, Michel Dubois, Jérôme Logé, Patrick Leterme, Eric D’Agostino, Julie Rener, Claire Chardon, Ursula Delsdorfer, Michèle Baguet, Corinne Dumont, Nanon Mendels, Marie Grailet, Cécile Dupont, Pascal Wacquez, Frédéric Morand, Grégoire Wallenborn, Caroline Sappia, Céline Houtain, Pierre Vandenheede, Fatima Chaoui, Barbara Demaret, Marc Bourguignon, Pascale Viscardy, Maia Rener, Paula Bouffioux, Pierre Ozer, Sonia de Clerck, Emike Hesbois, Jean-Louis Pont, Eleonore Cadou, Sophie Piqueron, Olivier Koeune, Brigitte Hudlot, Axel Bertholet, Pascal Haass, Isabelle Pauthier, Nina Bertozzi, Christelle Lacman, Damien Cao, François-Olivier Devaux, Goulven Dedonder, Noémie Devos, Geneviève Thiel, Julie d’Andrimont, Catherine Dal Fior, Jean-Luc Dekeyser, Philippe Delbrouck, Regis Close, Vincent Wattelet, Caroline Lesire, Pascal Laviolette, Bruno Iori, Aurelie Pierard, Jehanne Van wynsberghe, Hugues Robaye, Antoine Rener, Françoise Delmelle, Martine Haidon, Bernard De Keyzer, Florence Derwahl, Quentin Van Haute, Mano Gillis, Gaétane Charlier, Laurent Lievens, Florence Levie, Michaël Haube, Sylvie Simon, Cristina Oliver, Aline Wauters, Magali Facker, Émilie Guillaume, Jean Guillaume, Emilie Meessen, Elodie Lecomte, Jessica Beeckmans, Laurence Guillaume, Geoffroy Germeau, Rozan Consten, Baudouin Tacq, Mélodie Dreesen, Mara Meacci, Charlotte Monfils, Ines De la Calle, Marc Van Eyck, Laetitia Loostermans, Emilie Lénelle, Jean-François Gomrée, Marie Gomrée, Laurence B, Sylvain Finamore, Astrid Galliot, Nicolas Schoorman, Vanessa Alpedrinha, Diane Plessia, Lola Clavreul, Jan Vandenbussche, Jean-Marc Simon, Corinne Mommen, Colette Muylle, Corentin Hecquet, Françoise Lejeune, Marie Melchior.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+

Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

1€ pour 1 mois
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose d'un compte
Je me connecte
1€ Accès au Soir+
pendant 24h
Je me l'offre
Je suis abonné et
je souhaite bénéficier du Soir+
Je m'inscris
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct