Sidérurgie: craintes pour l’emploi à Liège après les annonces de Tata Steel

Sidérurgie: craintes pour l’emploi à Liège après les annonces de Tata Steel
AFP.

Les travailleurs de la sidérurgie liégeoise se demandent à nouveau quel sort va leur être réservé, après les annonces de la presse néerlandaise de centaines de millions d’euros d’économies de l’Indien Tata Steel pour ses activités européennes. Le groupe a tenté de fusionner avec l’Allemand ThyssenKrupp, un rapprochement recalé par la Commission européenne. Dans ce dossier, les Indiens de Tata Steel n’avaient pas hésité à trahir une convention signée par son antenne européenne avec sa ligne de galvanisation de Flémalle, l’entreprise Ségal, en proposant de céder cette unité pour obtenir la bénédiction de l’institution européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct