Manif, strip-tease et grève du sexe: quand les Belges étaient prêts à tout pour un gouvernement

Le 23
janvier 2011, près de 40.000 personnes réclamaient un gouvernement dans les rues de Bruxelles. Aux fenêtres, on voyait fleurir des drapeaux.
Le 23 janvier 2011, près de 40.000 personnes réclamaient un gouvernement dans les rues de Bruxelles. Aux fenêtres, on voyait fleurir des drapeaux. - Belga.

Enfin champions du monde !  (De Standaard) « Record battu ! » (Le Soir et L’Echo). Au cœur de l’hiver 2011, le 17 janvier pour être précis, la Belgique passait le cap des 249 jours sans gouvernement, coiffant l’Irak au poteau. L’histoire n’a pas retenu que c’était en réalité le Cambodge qui détenait ce triste trophée. Ni que l’Irlande du Nord nous a largement dépassés depuis.

Beaucoup ont aussi oublié l’atmosphère électrique qui régnait à l’époque. Pas Caroline Sägesser, qui, en bonne historienne politique au Crisp, avait pris des notes, « ce qui a frappé les esprits à l’époque, ce sont les manifestations d’attachement à l’idée même de Belgique. Paradoxalement, la situation était moins grave qu’aujourd’hui mais il y avait cette croyance dans la population que le pays était menacé. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Politique