Pourquoi les blouses blanches arrêtent le travail ce jeudi

Pour l’heure, entre syndicats et patrons du secteur, la confiance est au plus bas. En attendant le personnel continue de trinquer.
Pour l’heure, entre syndicats et patrons du secteur, la confiance est au plus bas. En attendant le personnel continue de trinquer. - D.R.

Un grand accord social, c’est, en principe, toujours une bonne nouvelle pour le secteur qui en bénéficie. Celui signé fin octobre 2017 entre le gouvernement, les employeurs des hôpitaux privés et les syndicats au bénéfice des travailleurs des soins de santé en avait en tout cas l’allure. Pourtant, à la veille de son deuxième anniversaire, il n’y aura ni bougie, ni gâteau. Au contraire, ce jeudi 24 octobre, c’est un cadeau empoisonné que les syndicats vont envoyer aux patrons d’hôpitaux, de maisons médicales et autres services de soins à domicile : une journée nationale d’action et de grève dans les soins de santé dépendant du fédéral.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct